La lecture est une pratique très importante pour les enfants. On connaît tous les avantages que cela apporte sur l’intelligence de l’enfant ainsi que son alphabétisation, mais la lecture propose également d’autres avantages. Pour la lecture du soir, l’enfant pourra s’évader de son rythme journalier, de ses problèmes et de ses tracas.

L’enfant est ainsi serein et réussira à dormir tranquille et sera prêt et motiver à attaquer une nouvelle journée le lendemain. C’est également une rituelle qui permet aux parents et aux enfants de se rapprocher toutefois, les parents ont plus l’habitude de lire une histoire avant de dormir alors qu’il est plus avantageux de le faire pendant la journée.

Les avantages d’une lecture pendant la journée.

Dans la journée, le cerveau de l’enfant est plus actif et plus attentif aux petits détails comme la narration, la syntaxe voir même la grammaire et l’orthographe. La lecture deviendra plus un jeu et nom un moyen de dormir.

L’enfant pourra juste après l’histoire, passer à l’apprentissage de ce qu’il a appris, il pourra directement appliquer les leçons de vie qu’il a reçue et pourra même apprendre, à raconter à sa façon, l’histoire à ses amis.

L’enseignement véhiculé lors d’une histoire pendant la journée est donc vite assimilé et pratiqué comparer aux histoires du soir avant de dormir. Lire une histoire à son enfant est donc très important pour son développement quotidien par contre, il faut entretemps donner à l’enfant l’envie de lire en retour, le façonner pour qu’il puisse devenir un lecteur.

Comment aider son enfant à aimer lire ?

La personne qui véhicule les vertus de la lecture est celle qui lit l’histoire ; dans le cas des enfants, ce sont généralement les parents qui jouent ce rôle. Afin de lui faire passer l’envie de lire, il faut animer la lecture, faire de cette pratique un art et non une routine.

Jouez avec le suspens dans l’histoire en lui demandant comment ça va se finir, jouer avec le ton de la voix pour donner de l’effet à l’histoire afin de faciliter l’imagination de l’enfant. Soyez acteur et jouer avec les sentiments, les gestes, l’étonnement et autres pour mieux démontré les idées profondes que le livre souhaite faire part.

Vous deviendrez ainsi le héros de votre enfant, il aimera ce qu’il entend, mais surtout ce qu’il voit et sera amené à vous imiter et à lire à son tour. Surtout, faites le participer à la narration, ne le laisser jamais à part et choisissez de préférence une histoire courte.

Pourquoi privilégier une histoire courte pour les enfants ?

N’oublions pas qu’un enfant reste un enfant et ces petits anges ont tendance à perdre patience rapidement donc privilégier les histoires courtes. Plus c’est courte, plus c’est intéressante et en plus, l’enfant pourra retenir les petits détails de l’histoire.

Lire une histoire trop longue pourra également être pénible et fatiguant pour lui donc ménagez-le un peu et faites de cette activité une activité ludique et intellectuel non-fatigantes comme les histoires de My little adventurer par exemple.

Les histoires courtes de My little adventurer, des livres dont l’enfant est le héros.

My little adventurer est un site qui dispose de deux types de livres dans son catalogue. Le premier est « L’incroyable montre de grand-père » qui parle d’un enfant qui voyage dans le temps et le second « La clôture au-delà de la colline » qui parle d’un enfant à la recherche du chemin de la maison.

Ce sont toutes des histoires d’aventure qui désignent l’enfant comme étant le héros, le personnage principal. Ces histoires sont courtes et cherchent plus à pousser l’enfant à construire lui-même l’histoire.

Avec ces livres, l’enfant ainsi que les parents seront plongés dans le suspens du contenu, car c’est à l’enfant de choisir comment va se dérouler son histoire et comment elle va se finir.

Comment cela fonctionne ?

Les livres de My little adventurer sont personnalisés avec le nom et le sexe de l’enfant (garçon ou fille). Après édition, les livres contiendront, en dessous de chaque page, des indications ou pour faire simple, des choix de narrations. Il choisira donc la suite de son aventure.

À première vue, les livres ont l’air de contenir des histoires trop longues suite à leurs 36 pages de chaque, alors que ce sont plus des histoires courtes. Après une page, l’enfant doit choisir entre deux pages pour continuer l’histoire.

Il choisit entre deux suites possibles ce qui fait qu’enfin, le livre ne contient pas vraiment 36 pages pour une seule histoire, mais 36 pages pour une histoire avec plusieurs possibilités de narration choisit par le héros même : l’enfant.